Début août, une équipe brestoise a décroché une subvention nationale de 7,9 M€ dans le cadre d’un appel à projets. Objectif : développer puis commercialiser une prothèse de genou connectée avec évaluation clinique des résultats. Porté par le Pr Eric Stindel, chirurgien orthopédique au CHRU de Brest et lauréat du prix Maurice E. Muller, ce projet coûtera 24 M€ au total. La subvention de 7,9 M€ est apportée par l’Agence nationale de recherche.

Comment fonctionne la prothèse ? Tout simplement à l’aide de capteurs qui auront pour rôle de signaler toute infection ou défaut mécanique. Ces capteurs seront développés par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) basé à Grenoble. Outre son côté novateur et l’utilisation de l’imprimante 3D dans le cadre de sa fabrication, cette prothèse de genou connectée va faire appel à plusieurs partenaires industriels :

  • Imascap, startup chargée de la commercialisation de la prothèse ;
  • SLS France, société de conception en charge de la fabrication de la prothèse ;
  • Immersion, spécialiste de la simulation 3D.